Le Pays Loire Nature

Le Pays Loire Nature

Au nord-ouest de l’Indre-et-Loire, le territoire du Pays Loire Nature touraine correspond à un plateau joignant la vallée de la Loire au sud à la vallée du Loir au nord. Il présente tout un panel de paysages de bois, d’élevage et de cultures.
Fourni par Blogger.
Un Agenda 21...de pays !

Elaborer un Agenda 21 revient à se poser la question « que puis-je faire ? » pour contribuer, à ma mesure, à la résolution de problèmes et de déséquilibres qui concernent certes l’ensemble de la planète, mais qui exigent un engagement de tous, aussi humble soit-il !
En France, près de 700 démarches de cette nature ont été engagées par des collectivités, de la commune à la région. Des structures privées (entreprises) ou des établissements publics (collèges, lycées, hôpitaux...) réalisent aussi des Agenda 21.
Or le « Pays » Loire Nature Touraine n’a pas de compétences propres. Notre Agenda 21 doit avoir un rôle dominant d’impulsion et de coordination à l’égard des politiques communautaires et communales. Nous travaillons du reste à deux échelles :
-Le Pays, sur des intérêts et principes communs
-Les bassins de proximité et Communauté de Communes en matière de portage et de mise en œuvre


En janvier 2011, le Pays Loire Nature a engagé l’élaboration de son Agenda 21. Les journées de travail et ateliers thématiques organisés les 10, 12 et 17 mai 2011, sur la base des éléments de diagnostic pré-identifiés, visaient à alimenter la future stratégie Agenda 21.




Eléments de rappel concernant la démarche Agenda 21

• Une démarche engagée en janvier 2011 pour une formalisation prévue en juin
• Un Agenda 21 pour renouveler la Charte de Pays… et un « support » à l’élaboration du Contrat Régional de Pays (critères « développement durable » orientant les arbitrages)
• Une base stratégique des interventions du Pays autour d’intérêts et de principes convergents…mais un portage opérationnel qui reste de la responsabilité des communes et C.d.C., sur leurs compétences
• Une démarche de concertation (élus, CdC, acteurs socio-économiques locaux, partenaires institutionnels…) préalable à la tenue de ces journées  ayant fait apparaître une sensibilité réelle au développement durable mais aussi une appropriation/mise en œuvre inégales des outils existants, des contraintes perçues comme importantes ainsi que des questionnements de fond.

0 commentaires: